Parcs & paddocks,

La saison a repris : point sur la sécurité des clôtures de vos chevaux

La saison a repris! Saison de reproduction pour les uns ; les étalons roulent les mécaniques tandis que les premiers poulains s’essayent à leurs premier galop dans les prés. Saison de concours pour les autres, les jeunes
chevaux foulent leurs premières pistes de compétition. Saison de rando pour certains pour simplement profiter du réveil de la nature. Professionnels et amateurs, soyez tranquilles pendant que vous récoltez le fruit du travail hivernal sur les terrains de concours, les chevaux qui restent à la maison sont en sécurité, gardés par des clôtures fiables et robustes.

Les clôtures qui inspirent confiance

Que ce soit pour aller en concours, partir en ballade ou amener des juments à la saillie, avec ce changement d’activité nous sommes souvent amenés à quitter l’exploitation. La surveillance étant moins importante dans ces périodes, ils doivent alors pouvoir compter sur leurs clôtures pour garder en toute sécurité les chevaux qui restent à la maison. Faire le point en début de saison est la meilleure façon de ne pas avoir de mauvaise surprise. Les changements de prés nécessaires à une gestion intelligente de la pousse d’herbe ainsi que les changements de groupes d’individus liés à la saison de reproduction génèrent des phases d’excitation et des galopades souvent spectaculaires. Pour que le spectacle ne tourne pas à l’accident, il est recommandé d’anticiper par une bonne vérification des clôtures. Pour ce faire et pour être efficace, plaçons nous côté cheval.

Les éthologistes (scientifiques qui étudient le comportement) ont montré que le cheval a une acuité visuelle inférieure à la notre : Il voit de façon moins nette avec une moins bonne perception des couleurs. De plus, il s’adapte moins bien que nous aux changements de luminosité. Par contre il capte bien mieux que nous les mouvements, les contrastes et sa vision nocturne est très performante.
Dans une nouvelle (du point de vue du cheval) pâture, la visibilité de la clôture est donc primordiale. On soignera particulièrement les zones de passage d’ombre à la lumière et on fera le tour des clôtures pour vérifier leur intégrité avant d’y lâcher les chevaux. L’arrivée d’une nouvelle génération de poulains est également à prendre en compte notamment avec les clôtures électriques : Le principe de la clôture électrique est basé sur un apprentissage par punition : celui qui touche la clôture est puni d’une correction électrique.
Pour le cheval néophyte (et donc pour tout poulain), la phase d’expérience est inévitable. Etant donné qu’un poulain qui prend peur a le réflexe de partir au galop tout droit, une clôture physique qui double la clôture électrique est indispensable pour prévenir l’accident malheureusement fréquent du poulain pris dans les fils électrifiés. Une fois que l’animal aura fait quelques expériences et que l’apprentissage sera assimilé, on pourra le garder dans des clôtures. Attention cependant, un apprentissage qui n’est pas réitéré périodiquement subit un phénomène d’extinction. C’est pourquoi il est recommandé de toujours laisser l’électrificateur branché (on remarquera qu’ils sont d’ailleurs dépourvus d’interrupteur). L’efficacité des postes autonomes doit être régulièrement contrôlée surtout en période de forte pousse de l’herbe ou les pertes en ligne ont tendance à vider prématurément les batteries. Enfin, un contrôle électrique régulier de l’efficacité de la clôture est indispensable. Ce n’est pas parce qu’un ruban ou un cordon semble en bon état qu’il conduit bien le courant. Seul le contrôle en fin de ligne constitue un examen fiable. De même et c’est moins évident à comprendre ; ce n’est pas parce que nous, humains prenons une «poignée de châtaignes» en touchant la clôture que la correction que reçoit le cheval est suffisante : en effet, l’énergie délivrée lors de la correction dépend de l’impédance de la portion du corps traversée par l’électricité. En fonction du type d’électrificateur et de la partie du corps qui touche le fil, le cheval reçoit une correction beaucoup plus forte ou beaucoup plus faible qu’un homme.
Un diagnostic fiable comprendra la mesure en fin de ligne de la tension et de l’énergie disponible en fin de ligne.

Astuce
Écrire sur l’appareil
de contrôle de clôture
Valeurs minimum pour garder les chevaux
2000 V
100 mJ

La première valeur est souvent constatée mais elle est loin d’être suffisante. La deuxième (énergie délivrée) est beaucoup plus rarement atteinte ! Une fois les animaux d’élevage en sécurité, les passionnés et les professionnels vont se retrouver sur les terrains de concours extérieur qui sont à nouveau pris d’assaut par les cavaliers. Pour garantir la sécurité de leurs chevaux, de nombreux professionnels font confiance aux clôtures Horse Stop : Jean Philippe Frances multi médaillé avec l’équipe de France d’endurance a installé des clôtures bois pour les parcs de ses cracks de l’effort au long cours. Le polo club de St Tropez fait également confiance aux clôtures bois Horse Stop pour accueillir joueurs et chevaux dans un cadre esthétique et sécurisé.

Profiter de la saison

…Et si ce début de saison était juste l’occasion de se faire plaisir et de profiter du réveil de la nature. Les chemins plus propices à la ballade et les jours qui rallongent sont aussi l’occasion de passer simplement du temps avec nos chevaux. La relation se construit aussi par le temps passé ensemble sans être forcément dans l’attente d’un résultat technique ou sportif de leur part. Leur proposer des conditions de vie qui respectent leur nature et leur donner l’occasion de faire un bout de chemin ensemble en toute simplicité. C’est peut-être une façon tout aussi enrichissante de vivre notre passion.

Photo : Alice Menecier

En lien

0aucun commentaire

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Laisser un Commentaire