Conseils,

Interview avec un porteur de projet Écurie Active

ecurie-active-69-1 Interview avec un porteur de projet Écurie ActiveLes Écuries de Champs Fleury se tournent vers l’Écurie Active

Pamela et Maxime DURAND conduisent avec passion et enthousiasme les Écuries de Champs Fleury situées à Saint-Genis-Laval. (À 20 minutes au nord de Lyon (69)).

La structure assure l’enseignement de l’Équitation à poney et à cheval ainsi que la pension de chevaux au parc avec abri ou au box avec sorties au paddock. Cette année, ils font appel à Horse Stop pour faire une transition d’une partie des boxes de la structure vers un hébergement en Écurie Active.

 

Horse Stop : Pourquoi choisir un hébergement en Écurie Active ?

Paméla : Le respect du cheval a toujours été au centre de nos attentions tant pour les équidés du club que pour les chevaux de propriétaires. Depuis que nous nous sommes installés, nous avons toujours cherché les meilleures solutions pour améliorer le bien-être des chevaux. Nous savons que cela passe par un maximum de temps passé en extérieur. Nous avions été dans les premiers à proposer un hébergement box/paddock. Nos poneys sont déjà hébergés en groupe et nos chevaux de club passent toutes leurs journées en groupe. Dès que nous avons découvert l’écurie active, le concept nous a fortement interpellés.

Avec le développement de l’éthologique et des connaissances en éthologie scientifique sur le cheval, nous assistons à un développement de conscience d’une grande partie des équitants et de la filière à propos de l’hébergement des chevaux. Que ce soit par la formation de comportementaliste de Paméla, notre activité de formation sur le Shiatsu équin ou notre compétence en clicker training (renforcement positif secondaire) ou le parage et le travail sur les pieds nus, notre sensibilité nous a toujours poussés à être plutôt avant-gardistes en termes de relation au cheval dans toutes ses dimensions. L’expérience allemande des premières Écuries Actives françaises nous démontre le bienfondé de l’hébergement en groupe et que des solutions techniques aux questions qu’ils posent existent et fonctionnent. Nous sommes persuadés que c’est l’avenir de l’hébergement des chevaux pour optimiser leur bien-être.

 

Quels sont les paramètres qui vous motivent à lancer le projet ?

1 – Nous ne disposons que d’un espace limité et ne pouvons pas disposer de plus de surface pour agrandir la structure. Nous devons donc optimiser cet espace pour héberger nos chevaux tout en leur garantissant une qualité et des conditions de vie qui correspondent à leurs besoins avec tout le confort y compris un accès au pré. Les paddocks individuels consomment trop d’espace et la mutualisation de cet espace permet la socialisation en plus de l’expression des comportements naturels.

2 – Nous savons également que l’Écurie Active est le meilleur aménagement de l’hébergement tout en le gardant actif et au travail.

3 – Enfin, la question du gain de temps fait aussi partie de notre réflexion, mais ce n’est pas ce qui nous motive. Nous comptons bien consacrer le temps que nous gagnerons sur les tâches quotidiennes à l’observation, à la surveillance et aux soins des chevaux. Ce point n’est clairement pas la motivation première de notre démarche.

Quelles ont pu être vos craintes ou vos questionnements au début du projet ?

On lit toutes sortes de remarques sur les forums et réseaux sociaux. Le principal reproche fait est lié au fantasme de l’écurie robotisée qui ressemblerait à la ferme de 1000 vaches et dans laquelle la relation homme animale se perd. Nos années d’expérience en tant que professionnels nous ont montré que l’hébergement en groupe génère la difficile problématique de l’alimentation individualisée. Le rationnement en repas de concentrés des chevaux en groupe pose des problèmes de bagarres et de temps de surveillance. Ce sont des moments de stress, de risque et de tension pour les chevaux. L’écurie active apporte entre autres la solution technique à ce problème et part-là même un niveau de service pas atteint jusqu’ici. Les chevaux qui passent de la maigreur à la fourbure et vice versa trouveront avec ce concept un équilibre et un niveau de santé qu’on ne pouvait pas leur proposer avant. Les discussions avec l’expert Horse Stop nous montrent de façon évidente que l’approche de l’écurie active est avant tout centrée sur le cheval, une connaissance précise de son éthologie ainsi qu’une expérience sur l’aménagement de ce type de structure. Ce dernier point est captal dans notre contexte où la surface disponible n’est pas extensible.

ecurie-active-69-1 Interview avec un porteur de projet Écurie Active

Quelles sont les prochaines étapes de votre projet

Les visites ! Nous allons nous rendre prochainement aux Écuries du Béron récemment ouvertes dans le nord pour observer les chevaux. Il est pour moi impératif de constater leur comportement, observer comment ils se déplacent, comment s’exprime la hiérarchie et de m’inspirer d’un aménagement complet et significatif pour avancer de façon constructive et concrète.

La question de l’aménagement des sols demeure un point clé que nous souhaitons étudier de façon approfondie, car nous savons que cela conditionne d’abord le bien-être des chevaux ainsi que notre charge et nos conditions de travail. Enfin, comme nous mettons un point d’honneur à ce que notre structure soit parfaitement propre et qu’il n’y ait pas de crottins accumulé dans les parcs, nous allons particulièrement approfondir ce sujet.

 

ecurie-active-69-1 Interview avec un porteur de projet Écurie Active

 

En lien

0aucun commentaire

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Guide Pratique

Tout ce qu’il faut savoir pour créer
ou améliorer son sol équestre