Parcs & paddocks,

Comment poser une clôture en bois pour chevaux ?

clôture bois chevaux modèle Stallion de Horse Stop

La pose d’une clôture bois chevaux revêt une certaine importance à plusieurs titres. La sécurité des chevaux est en jeu mais l’esthétique de l’établissement ainsi que son image de marque sont également impactées par le chantier. Pour que ce dernier se déroule sereinement et rapidement, il est important de suivre une méthode qui permet d’être efficace et d’obtenir un résultat parfait. Après avoir pris connaissance des contraintes environnementales et adapté le choix de modèle et la technique d’enfoncement des piquets, nous détaillerons les méthodes qui ont fait leurs preuves pour aller vite et donner un résultat qui satisfera le propriétaire des lieux ainsi que l’équipe de pose.

Les étapes de pose d’une clôture bois chevaux

La nature du sol conditionne dans une certaine mesure le choix de la clôture bois chevaux et nécessite une certaine adaptation au moment de la pose des piquets. En effet, un sol souple permet de planter les piquets avec précision alors qu’un sol caillouteux et difficile requiert plus de puissance pour planter les piquets. Cela affecte la précision de pose tant pour l’écartement des piquets que pour ajuster leur hauteur.

Si le sol est difficile, on choisira plutôt ne clôture avec des poteaux non percés (les lices horizontales en ½ rondin seront vissées sur les poteaux) de façon à ce que le positionnement des lices puisse compenser les hauteurs d’enfoncement un peu moins précises. De même l’écartement entre poteaux sera établi à 5 cm de moins que la longueur des lices de façon à pouvoir les ajuster par recoupement.

Pour des lices de 3m on écartera les poteaux de 2m95 ; pour des lices de 2m50, on écartera les poteaux de 2m45.

Dans un sol meuble, on pourra installer n’importe quel type de clôture, on aménagera un écartement entre poteaux de 2 cm de moins que la longueur des lices pour pouvoir faire un léger recoupement si nécessaire et obtenir un résultat impeccable.

cloture bois pour parcs chevaux modèle Majesté avec tête diamant

Piquetage

Le piquetage est l’opération qui consiste à tracer au sol l’emplacement de la clôture et notamment celui des piquets.

  1. On commence par planter les piquets d’angle enfoncés à la hauteur désirée. Pour les poteaux percées, (avec lices traversantes) on installe 2 poteaux collés avec les perçages orientes dans les 2 directions de clôtures. On peut également pelleteur pour faciliter la pose de cloture bois chevauxfaire percer sur mesure les poteaux de coins pour qu’ils accueillent les lices venant des 2 directions de la clôture.
  2. Il est recommandé d’utiliser des poteaux de diamètre supérieur pour les coins
  3. On place des cordeaux à 30 cm au-dessus du sol entre les piquets d’angle.
  4. On matérialise à la bombe l’emplacement des ouvertures. On définit la largeur des entrées en les aménageant pour les plus gros engins qui devront pouvoir accéder à l’intérieur du parc. On organise également les portes de façon à ménager un rayon de braquage suffisant ainsi qu’un emplacement d’un véhicule si le parc est en bordure de voirie.
  5. Enfin, on définit l’écartement entre poteaux en tenant compte des recommandations précédentes et pour préserver une belle esthétique. On matérialise à la bombe de chantier de larges croix pour l’emplacement des poteaux de ligne.

Mise en œuvre des poteaux

Il est important d’organiser le chantier pour un travail à la suite (pour ne pas dire à la chaine) afin de gagner du temps.

tarière pour pose poteau de cloture chevaux en boisOn commence par distribuer les piquets de façon à ne pas gêner la pose.

On vérifie que les cordeaux sont bien positionnés et on peut écarter d’1 cm les cordeaux avec une petite cale de façon à planter les poteaux à 1 cm du cordeau sans le toucher. De cette façon, on ne risque pas de dévier l’axe au fur et à mesure de l’avancement.

Planter les poteaux est sans doute la partie du chantier qui nécessite le plus de force.

En fonction de la nature du sol, on choisira la technique d’enfoncement voire la période de l’année. Si on a le choix, il est toujours plus simple de faire ce chantier lorsque le sol est meuble.

Dans tous les cas, un préposé vérifie la verticalité de chaque poteau au fur et à mesure en contrôlant sur 2 axes perpendiculaires. Si on pose des poteaux percés, il contrôle également que les perçages sont dans l’axe de la clôture.

Enfonce pieux pour pose cloture en bois pour chevauxLes entreprises spécialisées et équipées plantent les piquets avec un enfonce pieux à vibration. On pourra travailler à l’enfonce pieux mécanique ou à main sur un sol meuble. Sur un sol plus dur, on utilisera une tarière voire une barre à mine ou d’autres outils à main. On utilisera la masse de façon ponctuelle en prenant garde à taper bien à plat sur la tête du poteau pour ne pas la détériorer.

Il est toujours préférable de laisser le pied du poteau dans un milieu drainant pour éviter que l’eau n’y stagne et accélère son vieillissement. Cependant, si le sol est trop peu profond ou que le poteau va être soumis à de fortes contraintes, on pourra bétonner le pied. Dans ce cas, il est recommandé de faire un lit de pose en gravier au fond du trou de façon à pouvoir évacuer l’humidité. On peut ensuite y couler le béton qui formera un collier de maintien autour du poteau et non pas une cuvette dans laquelle le poteau serait pris. Des préparations très faciles d’emploi et à séchage rapide sont aujourd’hui disponibles.

Hauteur des poteaux

Dans 95 % des cas, l’esthétique finale est meilleure lorsque la hauteur des poteaux suit les courbes naturelles du terrain. Pour gagner du temps, on trace donc un repère sur chaque poteau pour matérialiser le niveau du sol lorsque le poteau est planté.

Dans les rares cas de terrains nivelés ou bien plats, aligner les têtes de piquets à l’œil ou avec un laser (attention de régler la mire sur les 2 piquets d’extrémité si terrain en pente régulière)

Pose de la lice supérieure (lice 1/2 rond)

Les piquets sont tous plantés. Si les têtes des piquets sont parfaitement à hauteur, se fabriquer un gabarit qui, posé sur la tête de poteau va permettre de tracer rapidement la hauteur supérieure de la lice supérieure. Un morceau de liteau vertical percé d’un gros cou que l’on vient poser sur la tête de poteau fait généralement l’affaire. On trace au crayon sur chaque poteau la limite supérieure de la lice supérieure. Pour plus de sécurité, il est recommandé de placer le ½ rond vers l’intérieur du parc. Pour le côté esthétique on peut le placer vers l’extérieur mais il est alors recommandé de doubler l’intérieur avec une <électrification.

Si les têtes de piquets ne sont pas parfaitement alignées, on va compenser avec un cordeau et du bon sens pour tracer les repères afin que la lice supérieure décrive une ligne harmonieuse.

On commence à poser la lice supérieure en alignant le bout de la lice avec l’axe du 1er poteau. On recoupera si nécessaire les quelques cm excédentaires sur le second poteau pour aligner l’autre extrémité de la lice sur l’axe du poteau et ainsi de suite. Bien que la coupe ne craigne pas vraiment le pourrissement puisqu’elle n’est pas en contact avec le sol. On pourra la badigeonner avec un produit de traitement de découpe pour prévenir l’attaque des champignons et insectes xylophages.

Utiliser une visserie adaptée avec tirefond auto foreur ou faire un avant trou de diamètre réduit avant de visser les tirefonds de façon à ne pas éclater le bois au moment du perçage.

Pose de la (des) lice(s) inférieure(s) (lice 1/2 rond)

On se fabrique en gabarit avec un bout de liteau de la longueur correspondant à l’espace entre le bas de la lice supérieure et le haut de la lice du dessous. Cela permet de tracer très rapidement les repères de pose de la lice. Si on dispose de suffisamment de personnel, chacun des aides maintenant la lice ont un gabarit et on se dispense du traçage.

Ajuster la longueur et visser les lices inférieures comme précédemment.

Pose de lices sur poteaux percés

On procède en insérant les lisses soit au fur et à mesure de la pose des piquets (pour la pose avec tarière) soit après la pose des piquets en glissant les lisses de la façon indiquée sur le schéma ci-dessous. Une fois bien positionnées, on peut visser les lices ou seulement certaines lices si besoin.
schéma Pose de lices sur poteaux percés

Protection électrique de la lice

écarteur pour électrification d'une clôture en bois pour chevaux

La clôture bois constitue une limite physique mais les chevaux peuvent venir s’y frotter, pousser dessus et certains la grignotent.

Plus le parc est petit, dépourvu d’herbe et/ou de congénères et plus l’environnement extérieur est tentant, plus la clôture sera sollicitée. On peut alors avoir intérêt à doubler la clôture bois avec une électrification. Le conducteur n’a alors aucune fonction visuelle, la conductivité et la sécurité seront les critères de choix. On pourra choisir du fil lisse d’aluminium ou un petit cordon si on veut le positionner sur écarteur. En fonction du niveau de protection souhaité, on peut installer une hauteur de fil par hauteur de lice ou seulement un fil à hauteur de la lice supérieure.

Une clôture de bonne qualité, c’est au moins 20 ans de tranquillité. C’est souvent un chantier de grande dimension qui réclame méthode et bonnes astuces pour se dérouler rapidement et efficacement. Des chevaux en sécurité et un environnement agréable, ce sont deux messages positifs que l’on envoie à sa clientèle dès son arrivée dans une structure équestre. Beaucoup trop de structures perdent en crédibilité à cause de clôtures mal posées ou en mauvais état. Il faut donc faire les bons choix.

En lien

02 commentaires

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

2 Commentaires

Pascale KRAL

Merci pour cet article extrêmement précis, bien écrit et plein de bon sens, c’est rare !

Répondre

horsnews

Merci à vous Pascale pour ce retour très encourageant

Répondre

Laisser un Commentaire