Parcs & paddocks,

Comment bien entretenir des pâtures?

L’élevage est une passion… C’est en améliorant et en prenant connaissance de vos prairies que vous pourrez devenir plus autonome, générer des économies, rallonger le temps de pâture, améliorer le bien-être des chevaux et permettre une meilleure gestion du patrimoine. Le manque d’entretien  des pâtures ne pardonne pas : prolifération des mauvaises herbes et baisse de qualité du foin. Pour cela nous vous communiquons quelques conseils l’entretien des pâtures:

ENTRETIEN DES PATURES

La clôture bois ou électrique

Pensez sécurité : le pré doit être correctement clôturé et ne pas présenter de danger pour les chevaux.

  • La clôture doit être entretenue.
  • Débroussaillez dessous la clôture ou utilisez un désherbant non néfaste à l’environnement. Attention : lors de l’application de celui-ci veillez à ne pas toucher le fil électrique qui pourrait ainsi perdre sa résistance aux UV.
  • Contrôlez le voltage régulièrement avec un testeur. Une bonne électrification est essentielle pour le parfait respect de vos clôtures. Si vous n’avez pas un minimum de 3 000 V, parlez-en à un technicien.
  • Vérifiez l’état de vos connexions : de votre prise de terre et de vos conducteurs.
  • Pour les barrières bois, veillez à revisser toutes les lisses qui seraient tombées ou cassées pour éviter tout accident.
  • Pour les clôtures permanentes, l’entretien est plus rapide car les chevaux vous entretiennent le bas des clôtures. Il n’y a qu’un seul fil écarté (moins de déperdition).
  • Vérifiez aussi l’état des piquets d’angle, si ceux-ci bougent la clôture va se détendre.

LE SAVIEZ-VOUS?
La durée de vie d’un ruban peut être divisée par 8 s’il est mal tendu !

La haie

La haie a un rôle fondamental pour l’élevage. Véritable abri vert, elle empêche le dessèchement des sols, facilite l’infiltration, permet le drainage et limite l’érosion. Elle freine le vent sur 10 à 15 fois sa hauteur. Les chevaux viennent s’abriter du vent et du soleil. Pour que ces avantages perdurent :

  • Débroussaillez régulièrement le bas de celle-ci
  • Coupez les arbres morts
  • Évitez que la haie devienne trop large à la base. Vous pouvez avoir recours à une entreprise agricole avec élagueuse (rapide et efficace).

L’abri pour chevaux

  • Il faut mettre les chevaux à l’abri de la pluie, de la neige et du vent
  • Il est obligatoire si vous n’avez pas de protection naturelle.
  • Veillez à ce qu’il n’y ait pas de partie dangereuse.
  • Si vous voulez renforcer votre abri, utilisez des planches de contreventement à visser sur les parois intérieures ou extérieures de votre abri.
  • Le sol de l’abri doit être drainé pour protéger le cheval de l’humidité. il doit également être bien aéré et les crottins doivent être ramassés régulièrement.
  • Tous les chevaux et poneys doivent pouvoir se tenir dans l’abri en même temps et disposer d’assez de place pour se coucher.

L’abreuvement

  • Un cheval boit 20 à 60 litres d’eau par jour.
  • Il devrait toujours avoir à sa disposition de l’eau propre.
  • Procurez-vous un bac ou un abreuvoir à niveau constant.
  • Les points d’eau stagnante ne devraient pas être accessibles aux chevaux.

L’alimentation

  • À l’automne quand l’herbe commence à être plus rare, distribuez le foin dans des râteliers sur des surfaces stabilisées. Attention: veillez à ce que votre râtelier ne comporte pas de partie coupante ou dangereuse.
  • Placez aussi les mangeoires individuelles ou en long pour la distribution des céréales ou des autres éléments.

Le sol

  •  Les chevaux ne doivent pas rester en permanence sur un sol boueux ou humide.
  • Essayez de stabiliser les espaces de passages fréquents (devant l’abri, autour du râtelier ou de l’abreuvoir).
  • Ramassez les crottins dans les mesures du possible pour limiter la prolifération des parasites.
  • Bouchez les trous (terriers) car les chevaux peuvent y trébucher.

La flore

Le cheval est un gourmet qui sélectionne les plantes. Il faut maîtriser les refus par un broyage et détruire les plantes envahissantes par un désherbant sélectif (contacter un professionnel).

  • S’il y a beaucoup de surface vide, il faut envisager un semis ou sur-semis (le ray-grass anglais en association avec le trèfle blanc), facile d’implantation.
  • Comment et quand semer? Travaillez le sol en surface : avec une herse ou un rotovator . Le semis doit être fait sur un sol ni détrempé, ni trop sec et suivi d’un roulage. La fin d’été-début d’automne est la période idéale.

POUR ALLER PLUS LOIN SUR L’ENTRETIEN DES PATURES

>Découvrir la gamme clôture bois de Horse Stop

>Rénover mes clôtures électriques

En lien

12 commentaires

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

2 Commentaires

ALIX

Quelle surface dois-je prévoir d’abri pour abriter 3 chevaux qui sont dans le même parc ?

Répondre

horsnews

Nous vous conseillons 9m² couvert minimum par cheval, 12m² étant plus confortable.

Répondre

Laisser un Commentaire