Carrière & manège,

La compétition en toute sécurité

Avec les beaux jours, c’est le début de la saison ! Dans le milieu des courses et du concours hippique, le sens de cette expression a quelque peu changé grâce à la multiplication des réunions de courses et le développent des concours hippiques indoor. Il n’empêche que pour les éleveurs, les écuries qui préparent les jeunes chevaux et les cavaliers d’extérieur, le changement de rythme est bien réel.

Faire le point sur la sécurité de la carrière

Avec la saison de concours qui redémarre, la question de la sécurité revient sur le devant de la scène.

Les chevaux qui évoluent dans un cadre différent peuvent modifier leur comportement, ils sont plus observateurs, certains sont sur le qui-vive. Les cavaliers aussi peuvent ressentir un certain stress, particulièrement ceux qui manquent d’expérience. Les chevaux sont sensibles aux changements d’environnement et à nos changements de comportement. Le cavalier doit alors garder la maitrise de ses émotions pour être en mesure de rassurer son cheval. Les cavaliers et leurs chevaux n’étant pas à 100 % de leurs moyens font des compétitions des moments plus propices aux incidents. Il est donc important que le cadre où elles se déroulent présente toutes les garanties nécessaires.
Que ce soit en épreuves jeunes chevaux ou en concours fédéraux, les cavaliers s’engagent souvent en fonction de la qualité de l’organisation et de la qualité du terrain. La lice de carrière est également un élément primordial de sécurité. Elle doit tout d’abord protéger le public venu encourager les cavaliers. Il faut absolument bannir les carrières qui ne présentent pas de lice rigide pour l’organisation de manifestations. A ce titre, une lice déportée offre la garantie supplémentaire d’écarter un peu plus les chevaux des spectateurs. Le second point de sécurité que doit apporter la lice est de ne pas présenter de profil contendant : Le profil de la lice doit être arrondi ; les têtes des poteaux ne doivent jamais dépasser de la lice supérieure. De même, les arroseurs ne doivent pas dépasser de la lice ou alors être positionnés avec un retrait d’1 mètre par rapport à la limite du terrain.
Enfin, la lice doit arrêter tous les chevaux … même les plus petits. La hauteur classique de la lice est d’environ 1,25 m. une lice intermédiaire est donc indispensable pour les carrières qui accueillent des petits poneys.
Le Haras National du Pin a sécurisé la carrière du Haut Bois qui accueillait le concours complet des JEM 2014 avec une lice Confiance qui se marie parfaitement avec le cadre classé et les ambitions sportives du site pour l’accueil de compétitions de Saut d’obstacles comme de concours complet.

Photo : Domaine de Barbossi

En lien

0aucun commentaire

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Guide Pratique

Tout ce qu’il faut savoir pour créer
ou améliorer son sol équestre